Témoignages

Christelle SEBA (Directrice de l’ICADI)

Le début d’intérim d’Amélie n’a pas été de tout repos et vu les circonstances, elle a été directement plongée des EAC (Ensemble Articulé de Compétences). Cependant, elle a assumé sa tâche avec beaucoup de responsabilité et a su voir directement les exigences de la Fédération Wallonie Bruxelles pour permettre à la section professionnelle « assistant aux métiers de la publicité » de respecter le niveau des études. En effet, à la suite d’une inspection de la Fédération Wallonie Bruxelles, il nous a été demandé de revoir entièrement le schéma de passation des EAC. Le reproche principal était la non-différenciation des apprentissages entre les deux années du troisième degré, que les EAC n’étaient pas assez différents, qu’ils reprenaient directement quasi toutes les compétences du profil de qualification et de qualification. Les professeurs devaient simplifier les EAC et accroître le niveau de difficulté à l’intérieur d’une même année et puis lors de l’année suivante. Ils devaient également mettre davantage en place des EAC formatifs.

Amélie s’est inspirée de plusieurs documents mis à sa disposition pour élaborer le nouveau schéma de passation des EAC. Elle a compris le sens d’une tâche problème, des paramètres, des invariants, de la production attendue, de la clarté des consignes, des critères d’évaluation et des indicateurs de maîtrise, de la pondération, de la différence entre évaluation formative et certificative. Elle a élaboré tous les documents se trouvant dans le portfolio de l’élève reprenant toutes les rubriques reprises ci-dessus. Elle a su différencier les apprentissages entre les deux années et elle a réparti les compétences et les matières à voir en fonction des EAC et des cours. Grosso modo, elle a à elle seule fait le travail de tous les professeurs repris dans les cours techniques. Elle a élaboré la planification et/ou cahier de matières vues (lien entre compétences, matière et EAC) des autres enseignants en plus du sien de l’année. À l’heure actuelle, quand j’observe le schéma de passation, je me rends compte qu’Amélie a su répondre aux exigences demandées par l’inspection et en tant que pédagogue, je « suis aux anges ». Notre prochain rapport devrait être positif et ce grâce à elle.

Elle a su mettre en place des situations d’introduction motivantes et intéresser les élèves. Je n’ai des échos que positifs d’elle. Les étudiants acquièrent beaucoup à son contact et grâce à son expérience passée. Elle a su se positionner en tant qu’experte dans son métier directement avec les étudiants (et ce même si la différence d’âge n’est pas grande). Sortant d’une très bonne école, Amélie apporte aux apprenants beaucoup de connaissances théoriques et pratiques. J’apprécie énormément le travail accompli par Amélie.

Amélie a su s’intégrer dans une équipe et dans l’école. Elle participe activement aux projets mis en place (création d’affiches pour la brocante,…).

Elle répond toujours présente quand on a besoin d’elle. Elle est très motivée et dévouée à son travail.

Elle est devenue un membre à part entière de l’école et j’espère qu’elle apprécie également travailler au sein de notre école.


Bryan KOERVER (Élève de 5P assistant aux métiers de la publicité à l’ICADI)

Mme RUDOWSKI donne son cours comme une prof. Ses travaux sont sympathiques et pas chiants. On a appris beaucoup plus de choses qu’avec l’ancienne prof, ce qui a permis de faire évoluer notre niveau. Pour moi, elle est prête à être prof.


Benjamin JASPAR (Collègue du CAP Jonfosse), en réponse à mes questions

Qu’as-tu pensé de la pédagogie mise en place pendant les deux séquences pédagogiques?

Je trouve que ta façon de donner cours est toujours très appropriée au thème de la leçon. Lorsqu’il faut analyser différentes polices d’écriture, tu as le matériel adéquat sous la main. Et lorsqu’il s’agit de la retouche d’image sur ordinateur, tu as aussi des supports de qualités qui ne peuvent qu’aider les étudiants dans l’apprentissage. Tu favorises la collaboration et le questionnement entre les étudiants pour leur permettre d’avancer dans la matière à leur rythme. Avec toi, il n’y a pas besoin de tester les outils très longtemps, car tout est très intuitif et facilement compréhensible.

Que penses-tu de le manière dont j’ai donné ces deux séquences (attitude, compétences, etc.)

Tu as une attitude très ouverte. Le calme et la patience dont tu fais preuve en classe aident beaucoup à la compréhension et à l’envie d’apprendre. On sent que tu maitrises la matière, ce qui permet de facilement t’adapter. Tu es très à l’écoute des étudiants, mais aussi des réactions de tes collègues (Mallorie).


Philippe MATRAY (Collègue du CAP Jonfosse)

Tes cours sont extrêmement clairs, bien structurés et me réconcilient avec l’infographie. De plus, tes visuels sont toujours d’une grande qualité. Sur le plan humain, ta manière de donner cours, respectueuse de l’apprenant et du parcours de chacun, donne envie de s’y investir.


Bernard LECLERCQ (Collègue du CAP Jonfosse)

Amélie porte de l’attention à ses élèves comme la cane et ses canetons. Personne n’est laissé sur le côté et sa patience est une riche qualité.

Amélie est une source inépuisable de surprises. Elle rebondit à chaque instant sur la situation qui se présente devant elle. Elle sait où elle va, elle sait ce qu’elle veut et est très professionnelle.

On se sent en sécurité avec Amélie. Que ce soit au point de vue technique que pédagogique. On sait que l’on va apprendre et surtout comprendre. C’est une chance pour les élèves de pouvoir profiter de ses talents.


Nicolas MELEBECK  (Collègue du CAP Jonfosse)

L’énergie de la passion transpire par tous les pores de sa peau, inutile de préciser qu’elle connait la matière qu’elle aborde sur le bout des doigts car toutes les astuces qu’elle aura l’occasion de donner lors de ces cours trahissent l’expérience et le sens pratique !

À cela s’ajoute un calme et une bienveillance qui, à n’en pas douter, seront, à de multiples occasions, utiles afin de désamorcer les situations qui pourraient lui barrer la route.

En quelques mots : rien de trop complexe pour elle, rien de trop spécifique, seuls comptent le professionnalisme et la polyvalence !



Marc WARNY (Chef d’atelier à l’ICADI)

William BROSE (Professeur d’histoire à l’ICADI)

Daniel GALLARDAY (Professeur d’infographie à l’ICADI)

Dany VISENTIN (Professeur d’infographie à l’ICADI)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s